Je m’appelle aussi Caroline, et je suis aussi surdouée. Je passe beaucoup de temps allongée sur mon divan à vivre dans ma tête et à regarder naître mes idées ou les nuages du ciel. Je n’ai jamais joué à un seul jeu vidéo, je ne suis pas fervente de la saga Star Wars, mais j’ai fait des mathématiques pendant de longues années. Parce que je trouvais cela beau et apaisant, et que j’adore l’ésotérisme, la mystique, les univers invisibles et mystérieux. Je n’ai pas poursuivi par des études en astrophysique comme j’aurais pu aimer le faire, peut-être parce que personne n’a jamais été vraiment là pour moi, pour me comprendre et m’aider dans mes errances personnelles. Enfant, je n’ai jamais trouvé à qui je pouvais m’identifier car je me sentais très différente de tous les modèles que je voyais autour de moi, et sans doute que j’aime trop inventer, créer de la nouveauté, de l’originalité.

Je vis un peu n’importe comment, j’ai fait et sais plein de choses, je suis hyper-sensible, je suis très connectée à mon inconscient comme à celui des autres, je souffre de migraines, de fatigues, d’anxiété. Ce n’est que vers quarante ans que j’ai compris que cette forme de mal-être devait être lié à la douance, qui me pousse à toujours aller plus loin, à ne me sentir satisfaite que fort rarement, à m’épuiser mentalement, ainsi que mon entourage. Je crois que j’aurais hésité à passer des tests psychométriques à vingt ans, tant l’idée d’être surdouée me semblait saugrenue. Je me sentais tellement compliquée, et fréquemment en difficultés sociales. Je me sentais peu en confiance, et je doutais beaucoup et souvent. Pourtant dès l’enfance, de nombreux signes indiquaient déjà la douance, mais je crois que j’ai intériorisé très tôt, les pressions sociales que cela impliquait. J’étais une enfant, je ne pouvais pas lutter, surtout quand ma famille était aussi contre moi.

Aussi, si vous avez la moindre hésitation vous concernant, je vous conseille de passer des tests. Si vous adhérez à Mensa, vous pourrez rejoindre la communauté mondiale de surdoués la plus ancienne et la plus active. Vous pourrez rencontrer des gens beaux, irrésistibles et gentils, des gens comme vous qui sauront probablement vous comprendre, au moins votre humour. Vous pourrez être vous-même, échanger sur une multitude de sujets, et serez étonné par la diversité des profils. Mensa peut apporter un grand soutien moral à ses membres, et permettre de se sentir plus intégrés. Elle permet aussi de progresser dans la compréhension de la très grande intelligence, et comment nous pouvons l’utiliser au profit de l’humanité et de la paix.

Rejoignez-nous, on vous attend !

Publicités