Recherche

Mensa Provence

Rejoignez-nous !

Mois

juillet 2016

Activité : Lud’été

Tous les ans, Mensa organise une semaine d’activités pour tous les membres et leurs invités, appelée Lud’été. Cette année, cette semaine s’est déroulée à Tignes-le-Lac, et a réuni 440 participants. Parmi eux, Sofiane nous fait part de ses impressions :

Tignes_Sofiane

Mon séjour à Lud’été-Tignes fut pour moi l’occasion d’une triple découverte,

Découverte de la station de montagne de Tignes, magnifique site naturel, bien préservé et surtout bien reposant. Découverte de l’ambiance LUDETE, concentré d’activités sportives, intellectuelles mais surtout humaines. Et surtout découverte de nombre de belles personnes, personnes dont j’ai souvent échangé -avec un partie d’entre elles- sur le Net.

Ce fut donc l’occasion pour moi de passer une semaine de vacances, vacances reposantes et stimulantes à la foi, ce n’est point paradoxal. Au menu, randonnées féeriques, conférences intéressantes, échanges humains, débats constructifs, un Rallye haletant (au sens propre également), un soirée spectacle hyper sympa, des batailles de boules de neige, détente à la piscine, jeux de plateaux, et bien d’autres.

C’était pour moi ma première fois et surtout pas ma dernière. Je compte bien y retourner l’an prochain.

Ce que j’ai aimé le plus ? Programme à la carte et sans contraintes, chacun pouvait participer aux activités de son choix, à l’heure et au lieu de son choix. Organisation très compatible avec des vacances familiales. J’ai beaucoup aimé également Tignespace : Beaucoup d’espace à note disposition, salles et équipements de qualité, lounge spacieux, boissons chaudes à volonté.

Ce que j’ai le moins aimé ? Que cela dure seulement une semaine:)

Sofiane.

Publicités

Être surdoué en 3 minutes

Une chronique de Nicole FERRONI sur France Inter

 

Réunion M’s à TOULON – vendredi 8 juillet 2016 – par Dominique B.

Toulon

C’est avec un plaisir non 10simulé, que j’ai accueilli les membres et futurs membres (un exemple neutre : mes enfants) de MENSA PRV « animés par le partage, la logique et l’humour » , dans un établissement de cuisine asiatique situé dans le centre de Toulon, dans la chaleur de ce vendredi soir.
Nous avons pu, au moyen d’une 10crète présentation, faire la connaissance (par ordre alphabétique) d’Heike, de Nikita, Pierre, Quentin, Sylvain … d’horizons, d’âges et de convictions différentes et néanmoins réunis, comme toujours, par un même sentiment d’appartenance : la table en latin.
Entre deux bouchées de nems (parfois espacées de plusieurs minutes pour certains), nous avons abordé 10vers sujets comme le transhumanisme, le sens péjoratif du mot « privé », la Transnistrie (Etat non reconnu situé entre la Moldavie et l’Ukraine), le Mont Elbrouz, la dualité sémantique de l’expression « je crois », J.J. Rousseau, équité – égalité, les intelligences multiples … au cours de nos différentes 10cussions, pour finir par un duel-quizz 10continu !
Bref, une soirée 10trayante, au terme de laquelle les 10 convives se sont 10persés non sans 10sserter sur le chemin du retour.
Ami(e) Mensan(e) peut-être à la lecture regretteras-tu l’utilisation par neuf fois du nombre dix ?
Saches, alors, que je n’en 10conviens pas.
Dominique B.

Une Toulousaine veut créer une association pour les surdoués et lance une campagne de financement

Fabienne Cassang, animatrice de la plateforme d’informations ToulouZèbre autour des personnes surdouées, a engagé une campagne de crowdfunding pour créer une association.

Surdoués, à haut potentiel, précoces… Les qualificatifs sont nombreux pour désigner ces personnes à l’esprit vif, souvent montrés du doigt comme « différents ». Une typologie complexe qui ne résume pas seulement à l’intelligence ou au parfait carnet de notes et qui peut dérouter, heurter ou être taboue.

À Toulouse, la plateforme d’informations ToulouZèbre, créée il y a trois ans par Fabienne Cassang, elle-même une « zèbre » (surnom affectueux donné aux personnes surdouées), rassemble une communauté d’un millier de personnes autour du sujet.

« Être un surdoué, ce n’est pas toujours le tableau idéal »

Devant les nombreuses questions et les sollicitations, la Toulousaine a décidé de créer l’association ToulouZèbre.

L’idée est de faire un coup de projecteur sur la douance, de lutter contre les idées reçues et d’avoir une structure pour échanger avec simplicité, facilité et bienveillance. Il est important de ne pas être seul, explique Fabienne Cassang.

Sur la présentation du projet, elle insiste sur l’enjeu du savoir autour des personnes surdouées. « Être un « surdoué » ce n’est pas toujours le tableau idéal que l’on imagine et les clichés véhiculés sont souvent erronés. Il s’agit d’une structure cérébrale différente qui induit une façon de penser, fonctionner et ressentir qui interfère dans la vie scolaire, professionnelle, familiale et sociale. Une différence qui, mal comprise ni prise en compte, peut être source de grande souffrance ».

Une association plus un local

En plus de l’association, Fabienne, épaulée par son compagnon et sa fille, souhaite en parallèle ouvrir un local dédié en centre-ville où pourraient s’organiser des ateliers, des conférences de professionnels et des groupes de parole avec le public concerné – ou non – par la douance. Adultes comme enfants. « J’ai plein d’idées ! », sourit-elle.

 

Afin de récolter les fonds nécessaires à ce projet, Fabienne Cassang fait appel au financement participatif via la plateforme KissKissBankBank (valable encore pendant moins d’un mois).

En cas de succès, l’association et le lieu dédié pourraient voir le jour dès la rentrée 2016. Et offrir des réponses aux interrogations sur un vrai phénomène de société. En France, sur environ 10 millions d’élèves intégrés au système scolaire (écoles, collèges, lycées…), 200 000 seraient des enfants intellectuellement précoces (EIP), soit avec un Quotient intellectuel (QI) supérieur à 130. Sans compter les adultes qui s’ignorent…

 

Photo de Anthony Assemat

Anthony Assemat

Journaliste, chef d’édition à Côté Toulouse

130 de QI par Pierre Desproges

Un sketch de Pierre Desproges sur le QI, c’est vieux, mais encore tellement d’actualité :

Nataniel, 15 ans, écrivain, harpiste, danseur et surdoué !

https://m6info.yahoo.com/nataniel-15-ans-%C3%A9crivain-harpiste-113500145.html

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑